Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Partagez|
Alors tu étais là? [Judal]
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
MessageSujet: Alors tu étais là? [Judal] Dim 9 Sep - 15:53

       
Sinbad
Lune jaune
Age - 30 ans
Univers - Magi
Camp - /
Attribut lunaire - Foudre
Inventaire
Reliques enchantées

Il y avait eu un grand bruit de fracas, une pluie de verre brisée, une ombre et puis... plus rien. Mais avant qu'il ne disparaisse comme il était venu, Sinbad avait eu le temps d'apercevoir la silhouette de Judal passer à travers les carreaux de la fenêtre de sa chambre, sans doute pour venir lui casser les pieds comme il en a si souvent l'habitude. Mais visiblement pas cette fois. Bizarre. D'habitude le Magi noir ne se déplace pas simplement pour détruire le palais du roi de Sindria, il prend au moins le temps de rester un peu, juste de quoi agacer suffisamment Sinbad avant de se téléporter et de ne plus réapparaître jusqu'à leur prochaine rencontre, qui ne tardait jamais vraiment.

Pourtant, c'était la dernière fois que le Seigneur des Sept Mers avait entendu parler de Judal. Les jours sont passés, laissant place aux semaines. L'absence du Magi était suffisamment notable pour que même les gens du palais, dont les généraux et ami de Sinbad ne finissent par lui demander ou était passer le petit fauteur de trouble. Sans doute que certains se plaisaient à imaginer une sévère dispute et que d'autre se terrifiaient tout seul à l'idée qu'il soit en train de préparer un très mauvais coup.

Sin lui se contentait de sourire et de calmer ses proches en leur assurant que Judal avait simplement du s'endormir quelque part et oublier de se réveiller ou qu'il était peut être juste trop occupé pour leur rendre visite. Et qu'ils devaient profiter de ce calme qui ne durerait sans doute pas.

Et pourtant il dura. Les semaines devinrent des mois et même si le roi demeurait souriant et serin, occupé par les affaires de son peuple, il commençait sincèrement à se préoccuper de l'absence de Judal. Ça devenait étrange. Oh non, il ne se sentait pas vexé de s'imaginer que le Magi avait fini par abandonner l'idée de le harceler pour qu'il devienne son roi, mais... ça faisait bizarre. Comme s'il manquait quelque chose. Quelque part, Sinbad se sentait plus seul, il c'était même calmé sur la drague et l'alcool, de quoi sérieusement inquiéter ses plus proches amis.

Un jour Sinbad avait décidé de prendre la mer. Officiellement c'était pour ouvrir de nouvelles routes commerciale avec un Empire au sud de Sindria. Officieusement, il comptait bien se lancer à la recherche du Magi disparu. Son trajet dura plusieurs jours lorsqu'un matin, une terrible tempête éclata, le genre avec des bourrasques tellement fortes qu'elles en déchiraient les voiles et des vagues si hautes qu'on aurait pu les prendre pour des montagnes. Le navire semblait perdu et disparu dans l'ouragan.

Lorsque Sinbad ouvrit les yeux, il était sur la terre ferme. Son corps endolorit gisait sur un sol humide et boueux. Au loin le grondement de l'orage raisonnait toujours. Venait-il se s'échouer sur une ile déserte? Lorsqu'il reprit pleinement conscience de lui-même, le conquérant remarqua une chose intrigante. Il n'était pas entouré d'eau. C'était comme s'il avait été téléporté dans un tout autre endroit. Un endroit qui ne ressemblait en rien à tout ce qu'il avait déjà eu l'occasion de voir en parcourant le monde.

- Mais... mais où je suis là... qu'est ce qui s'est passé?

Son regard se pose frénétiquement autour de lui, mais il ne voit personne de son équipage. Le navire aussi c'est volatilisé. Que s'est-il passé?

- Eh oh! Y a quelqu'un?!


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 26/05/2018
MessageSujet: Re: Alors tu étais là? [Judal] Dim 9 Sep - 17:19
Judal
Lune Argentée
Age - 19 ans
Univers - Magi
Camp - Magi de Valuan
Attribut Lunaire - Vie et Mort
Inventaire
Une baguette magique (qui peut prendre l'apparence d'un trident)
Souris, t'es filmé ! -
Comme beaucoup trop souvent en ce moment, Judal s'ennuyait ferme. Alors il n'a rien trouvé d'autre que de faire le malin dans les cieux de la lune jaune. Là où le tonnerre frappe au plus fort et plus rapide, le Magi noir virevolte dans les airs, s'amusant à éviter la foudre s'il ne veut pas finir calciné sur place. C'est amusant les 20 premières minutes, mais la fatigue prend vite le dessus. Il faut dire qu'il n'a jamais été en très bonne condition physique pour être endurant, et encore moins ces derniers temps. Depuis combien de temps n'as-tu pas mangé Judal ? La dernière fois remontait à quelques jours déjà, deux petites pèches qu'il avait volé dans la grande île de la lune bleue : Yufutama. Oh non, le jeune homme n'est pas en dépression. Au contraire, il est excité ! Chaque jour est une aventure différente, il y a beaucoup de choses à découvrir. Comme par exemple, les pierres de lunes. Mais il faut croire que la reine Jade garde en main la carte qu'il représente, puisqu'il a interdiction formelle de se joindre aux navires explorateurs. Vraiment pas drôle. Mais le Magi trouve tout de même de quoi s'amuser, dans n'importe laquelle des lunes. L'avantage de maîtriser la téléportation et ainsi que la gravité pour pouvoir voler.

Son petit jeu le lasse rapidement, de plus son épaule est blessée par des flaques de sang qui descendent le long de son bras gauche, à moitié calciné, sa toge a été foudroyée sur ce même coté. Le Magi ne se préoccupe pas vraiment de la blessure et de la douleur, il préfère aller voir sur les îles autour de la forteresse, s'il y a des choses drôles à faire ou observer.

C'est ainsi qu'il se pose sur une île, croisant ses bras derrière sa tête en baillant. Pourquoi la vie peut-être autant d'un mortel ennui, même quand il y a temps à faire ? Une voix le tire de ses pensées maussades. Tout d'abord, il n'y prête pas attention, mais quand elle se fait de nouveau entendre, Judal constate qu'elle a quelque chose de … familier. Il s'arrête alors, comme pour rester dans le plus complet des silences. La tête penchée sur le côté, il attend … Et sursaute presque quand la voix demande s'il y a quelqu'un.

Cette fois-ci, il en est sûr. Son cœur se met à battre plus vite et plus fort dans sa poitrine. Ses yeux rubis pétillent d'amusement et un sourire moqueur se forme sur son visage. Il retient avec peine un gloussement, mais soudainement, comme s'il avait reçu le plus précieux des cadeaux, Judal s'élance dans les airs, dans la direction de la voix qu'il a entendu.

Tel le meilleur des harceleurs, il arrive dans son dos, qu'il reconnaît immédiatement, confirmant ce qu'il avait déjà compris. Une carrure développée une musclé, cet éternel couvre-chef sur la tête, la longue chevelure bleue attachée dans son dos, et les anneaux dorés accrochés à ses oreilles. Il frémit jusqu'au bout de ses doigts et de ses orteils. Son sourire s'élargit, heureux et diabolique. Judal retient un gloussement et se laisse tomber en direction de son dos. Enfin à bonne hauteur, il s'allonge pratiquement dans les airs, passant ses bras autour des épaules de l'homme, penchant sa tête au dessus de lui. Croisant le regard ambré, il ricane, alors que sa natte tombe contre lui.

« Bouh ! » Et zbang, sans prévenir, Judal pousse brusquement l'homme, le faisant chuter sur le sol. Le magi éclate de rire et s'assoit par terre, non loin de lui. Le pointant du doigt, il bat des jambes dans son hilarité qui le fait pleurer.

« Ahahahaha !! Sinbad ! Tu es toujours aussi stupide ! Stupide roi ! » Continuant de glousser et s'agiter, il met un petit temps avant de se calmer et frotter ses yeux inonder de larmes, tout en prenant attention à ne pas étaler le maquillage au dessus de ses yeux. Le rukh noir s'agite autour de lui, virevoltant avec bonheur. Le sang qui coule le long de son bras a soudainement encore moins d'importance qu'avant.

« Alors, tu as fini par arriver ici, Stupide Sinbad ! Et sans ta misérable petite troupe ! Te voilà seul et démuni dans un lieu où tu n'es même plus roi ! Ca peut s'arranger entre nous, cela dit ! »

Judal saute sur ses deux pieds et paraît de bien bonne humeur. Oh non, le Magi ne perd pas le nord.

« On pourrait dominer Arcadia ensembles ! Il n'y a que moi pour accepter toute ta noirceur, Sinbad. »

Parce que lui, il sait. Il sait que les sourires naïfs du roi de Sindria sont trompeurs. Mais il se ramolli, devenant trop gentil, trop sentimental trop …. trop Sinbad, le roi stupide. Et maintenant, grand mal en fasse à Ja'far … Sinbad est près de lui, loin des siens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
MessageSujet: Re: Alors tu étais là? [Judal] Dim 16 Sep - 15:12

       
Sinbad
Lune jaune
Age - 30 ans
Univers - Magi
Camp - /
Attribut lunaire - Foudre
Inventaire
Reliques enchantées

Sinbad a du mal à y croire. Ou est-il ? Qu'est ce qui a bien pu lui arriver à lui, à son navire et surtout, à ses hommes? Ici il n'y a personne. La grande plaine sombre surplombée de nuages d'orages, illuminant le ciel à grand revers d'éclaires et de tonnerre est complètement déserte. Au loin il lui semble apercevoir des montagnes pointues, aiguisées comme des lames et de puissantes bourrasques de vent font voler ses cheveux. Le jeune roi soupire. Sindria lui semble désormais si loin. Mais inutile de se morfondre sur son sort, il va bien falloir qu'il se bouge. Après tout il doit retrouver ses camarades. Et puis... et puis quelque part Sinbad ne peut s'empêcher de sentir son âme de conquérant irradier et son cœur battre d'excitation. Peut être un nouveau continent? Un endroit qui n'a jamais été exploré par quiconque. Il sera donc le premier et l'idée de se relancer dans une quête  de découverte et d'aventure dessine un sourire sur le visage optimiste du jeune roi.

Les mains sur les hanches, Sinbad s'apprête à partir lorsqu'il perçoit une présence dans son dos. Son rictus se tord en un air serieux. Sur ses gardes, il faut pourtant mine de n'avoir rien remarqué mais sursaute finalement alors que la longue natte de Judal apparait finalement dans son champs de vision, suivit de près par ses grands yeux rouges et son sourire d'abrutit. Le Seigneur des sept mers écarquille les yeux et ouvre la bouche pour exprimer son étonnement mais... pas le temps, le Magi en a déjà profiter pour le pousser en avant et Sinbad manque de dévaler la pente au sommet de laquelle il se trouvait. Il parvient heureusement à se rattraper dans son élan et se retourne vivement pour faire face a un Judal hilare entrain de se rouler par terre.

- Judal ?! Qu'est-ce que... Mais comment tu... Qu'est ce que tu fais là ?!

Autant surpris, qu'en colère, qu'étrangement heureux, Sinbad ne sait pas comment réagir devant cette surprenante apparition. Judal. Il avait disparu depuis des mois et le voila qui réapparait comme une fleur, fidèle à lui même. Il semble aller étonnement bien si l'on oubli la blessure d'ou s'écoule un filet de sang à son bras.

- Tu es blessé...

Bien sur Judal n'a pas changé d'un pouce. Toujours aussi moqueur et irrespectueux envers lui. Dans un sens Sinbad est rassuré de voir que le Magi casse pied est sauf et qu'il ne s'est pas attiré d'ennuis. Enfin... plus que d'habitude. D'ailleurs sa plaie n'a pas l'air de le déranger plus que ça.

Pourtant, il y a bien une chose qui intrigue le roi de Sindria. Que signifient les paroles de Judal lorsqu'il dit qu'il a fini par arriver ici? La question muette du seigneur trouve rapidement une réponse dans un nom qui lui semble parfaitement inconnu. Arcadia.

Le regard de Sin s'assombrit tandis qu'il envisage l'air satisfait de Judal qui s'acharne comme d'habitude à lui demander de travailler avec lui en prétextant être le seul à pouvoir lui faire un bon partenaire au vu de sa nature profonde.

- Je n'ai pas le temps de jouer avec toi Judal, je dois retrouver mes hommes... lance-t-il avec véhémence.

Il s'éloigne de quelques mètres sans vraiment savoir dans quelle direction chercher. Il faut bien se rendre à l'évidence... il est complètement perdu.  Mais il y a bien une personne qui possède sans doutes les renseignements qu'il recherche, et cette personne est juste derrière lui.

- Arcadia, c'est le nom de l'endroit où nous sommes? Qu'est-ce que tu sais à propos de ce pays? Comment est-ce que j'ai pu atterrir ici? Et toi ! Tu as disparu pendant des mois. C'est là que tu te cachais ?!



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 26/05/2018
MessageSujet: Re: Alors tu étais là? [Judal] Sam 22 Sep - 9:49
Judal
Lune Argentée
Age - 19 ans
Univers - Magi
Camp - Magi de Valuan
Attribut Lunaire - Vie et Mort
Inventaire
Une baguette magique (qui peut prendre l'apparence d'un trident)
Souris, t'es filmé ! -
« Blessé ? Ou ça ? » Judal pose enfin les yeux sur le sang qui dégouline le long de son bras. « Ah oui, c'est parce que je me suis pris la foudre. » Il penche la tête sur le côté, continuant d'observer la blessure puis hausse les épaules. Peu importe.

Qu'est-ce qu'il fait là hein ? Le magi noir a été téléporté dans ce monde alors qu'il venait rendre visite à cet ingrat qui lui tourne le dos, refusant toujours ses faveurs. Judal affiche une moue boudeuse alors que Sinbad affirme ne pas avoir le temps de jouer avec lui. Ses hommes à retrouver, gnagnagna. Ils sont tous aussi ridicule les uns que les autres. Il ferait mieux de rester avec lui. Judal ne se conterait pas 7 mers, non, il lui offrirait le Monde, et tous les autres. Il pourrait même lui offrir Arcadia, si seulement le roi reconsidérait la question. Mais non, il reste entêté, toujours à l'ignorer, même dans un monde où il est le seul visage familier. Contrarié par son attitude, alors que Sinbad lui tourne le dos en prenant une direction quelconque, un sourire sarcastique se forme sur le visage de l'adolescent. Ca, il ne l'aura pas volé. En effet, le rukh noir se matérialise et alors que les petits oiseaux virevoltent autour de lui, Judal lève sa baguette bien haut. Un pic de glace se matérialise au dessus de lui, et Judal le lui aurait jeté à la tronche sans le moindre remord et même avec satisfaction s'il n'avait pas vu le mouvement de Sinbad, qui commence à se retourner vers lui. La glace et le Rukh disparaissent en même temps, comme s'ils n'avaient jamais été là. Ni vu, ni connu. L'innocence même. Et pour accentuer ça, il lui offre un de ses sourires stupides. Dommage. Mais il aura d'autres occasions pour un combat.

Il croise les bras devant toutes les questions que lui posent Sinbad et le regarde de haut. Pas très impressionnant face à la carrure imposante de Sin, quant on voit la maigreur de Judal. Mais son visage affiche nettement une moue contrarié, ses rubis brillant de colère foudroyant le roi.

« Tseuh ! Bizarrement quand c'est pour répondre à tes questions, là, Judal, il existe. Je croyais que tu étais trop occupé pour faire cas de moi. Tu es toujours aussi ingrat, Stupide Roi. »

Mais la colère ne dure pas bien longtemps. Parce qu'il sait que contrairement à ce que l'autre pense, il ne se retrouve pas dans un autre pays. Par conséquences, Sinbad ne retrouvera pas si tôt ses frères d'armes. Peut-être même jamais. Cette idée l'enchante et le fait jubiler sur place. Et oui, Sin. T'es coincé ici et avec lui. Tu es tout à lui. Un petit gloussement s'échappe des lèvres du Magi. Oui, finalement, il veut être le premier à lui annoncer la nouvelle. Il veut voir son visage encaisser difficilement l'information.

« Tu l'as pourtant vu non ? J'ai été téléporté ici quand je suis venu te voir à Sindria. D'une manière ou d'une autre, c'est ce qui t'es arrivé aussi. Comme beaucoup de personnes à Arcadia. C'est là que tu trompes, Stupide Sinbad. Tu n'es pas dans un autre Pays. Mais dans un autre monde. Arcadia, c'est une autre planète, ou que sais-je. C'est un monde dans les cieux. Et ouais, t'es coincé dans les nuages, tes petits potes, tu ne les reverras peut-être jamais ! Regarde au dessus de toi ! »

Judal s'envole d'un bon mètre, pointant du doigt la lune jaune et la foudre qui continue de faire rage.

« Tu es à Valuan, sous la lune jaune. La lune maîtresse d'Arcadia. Le petit Magi, il nous l'avait dit non, qu'il y avait plusieurs mondes. Je ne me cachais pas Sinbad. Valuan, c'est un peu …. Les mêmes ambitions que l'Empire KO. J'ai rejoins leur bannière. » Annonce-t-il fièrement, plus pour le contrarier que par réelle fierté envers Valuan.

Pourtant, c'est vrai. Judal ne sait pas vivre seul, il reste dépendant d'une forme d'autorité au dessus de lui, même s'il ne le dira jamais. Parce qu'il a toujours vécu ainsi. Alors qu'ici, il avait enfin la possibilité de faire autrement, non, Judal a choisi inconsciemment la facilité, se cachant sous son besoin d'aimer faire la guerre. De tout détruire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Alors tu étais là? [Judal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alors je suis retourné dans ma chambre et je me suis écroulé sur mon lit, en me disant que si les gens étaient de la pluie, j'étais de la bruine et elle, un ouragan.
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» J'étais pourtant persuadée de déjà l'avoir fait...
» Ce que j'étais hier, je le serai demain. 05/10 - 9h17
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Skies of Arcadia - crossover manga :: Zone RP :: Lune jaune - Civilisation Jaune - Les Valuans :: Îles-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet