Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Partagez|
Irumi Zoldik - L'assassin stoïque
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 26/05/2018
MessageSujet: Irumi Zoldik - L'assassin stoïque Ven 9 Nov - 21:44

       
Fiche de Irumi


Feat Irumi (HxH)
Nom & Prénom   Irumi Zoldik
                                 
Âge : 24 ans  

  Votre race Humain à capacités
 
Votre groupeLune Verte  

  Affinités lunaires Lune Verte - Nature

Vous êtes un   Manga - Hunter X Hunter    

Vous, en détails.

                                     
Caractère  :  
  Irumi est une personne énigmatique, il n'est jamais aisé de savoir ce qu'il pense, ce qui le rend particulièrement dangereux. Grand, mince, les yeux anormalement grands avec une expression bien à lui qui semble être de la surprise, il ne change jamais d'émotion. Ne comprenant pas les sentiments et les émotions, Irumi a toujours l'air d'être à côté de la plaque. Il agit et réfléchit de manière méthodique, sans s'impliquer émotionnellement ou familièrement. D'un calme olympien, son côté zen en devient effrayant. Il parle toujours d'une voix posée et vous ne le verrez jamais hausser le ton ou se mettre en colère. Il trouve cela bien ennuyant ou inutile. Chaque problème à une solution et doit être réglé à la source, perdre son sang froid est inutile.

Elevé dans une famille d'assassin, isolé des autres, il a vécu dans un cadre enfermé et solitaire. Irumi n'a jamais eu d'amis, mais ce qu'il n'a pas connu ne lui manque pas. Son éducation a été faite dans les normes des assassins. Il est devenu une machine, une arme qui ne sert qu'à tuer, exécuter les ordres inscrits sur différents contrats. Ces codes sont inscrits dans son esprit depuis sa jeunesse et sont devenus naturels pour lui. Il ne lui viendrait pas à l'esprit de revendiquer son libre arbitre comme le fait son jeune frère Kirua.

Malgré tout, Irumi est plus sentimental qu'il ne le montre, seulement avec certaines personnes. A commencé par sa famille. Depuis l'enfance, il a apprit l'amour qu'il doit porter à sa famille. Les seuls qui ont le droit à son intérêt, son affection et sa protection En tant qu'ainé de la famille, il a prit en charge ses frères et sœurs. Irumi est persuadé d'être le frère idéal, de ne pas avoir faillit à sa tache et d'avoir apporté tout ce qu'il pouvait à sa famille. Non, il n'a pas conscience d'avoir été parfois trop brusque, trop effrayant et encore moins qu'il est haït de Kirua, son frère qu'il chérit par dessus tout. D'une certaine manière, Irumi a reproduit ce que lui même à subi. Les seuls moment où il perd son sang froid, c'est justement lorsque Kirua est menacé que ce soit par un allié ou un ennemi. Il devient complètement fou et est près à tuer la personne sur le champ, qui qu'elle soit. Et puis … Il y a Hisoka qui arrive à trouver grâce à ses yeux. Il n'a jamais refusé de lui venir en aide et même de doubler son patron parce que « je t'ai connu avant lui ». Hisoka est tout simplement son ami même s'il n'est pas sûr de vouloir utiliser ce terme. Et ça ne veut pas dire que le magicien a sa fidélité. C'est même tout le contraire, ils ont tous les deux conscient qu'un jour, ils s'affronteront. Mais puisque le moment n'est pas venu ….    
                         
 Biographie
Assit sur une chaise à l'intérieur d'une pièce blanche immaculée, Irumi scrute le lieux lumineux, de ses grands yeux sombres. Une pièce qui est tout le contraire de ce qu'il représente. L'assassin, maigre et grand, attend sagement telle la tige d'une grande plante un peu un peu courbée, dont la présence est complètement effacée. Hisoka a des questions à poser. Et il est en retard. D'une bonne heure. Mais Irumi continue d'attendre, ne semblant pas s'en soucier. Ou alors, il dort les yeux ouverts, allez savoir.

« Tu es en avance ! » la voix amusée d'Hisoka résonne contre les murs. L'endroit recèle bien trop de pureté pour eux deux.

Ah. Le voilà. On ne pourrait dire si Irumi est surprit ou vide d'émotions, mais comme d'habitude, il a l'air à côté de le plaque.
« Non, je ne crois pas. Tu avais des questions Hisoka ? » Au moins, on ne peut pas lui reprocher de tourner autour du pot. Irumi penche légèrement la tête sur le côté, en l'observant. Hisoka semble particulièrement amusé. Pourquoi ?


Hisoka passe les mains derrière son dos en se plantant devant Irumi. Il lui adresse un sourire amusé avant de déballer une sucette pour faire passer le temps.
« Oh, un tas de questions. Je suis d'humeur curieuse. Mais y répondras-tu avec toute la sincérité dont tu disposes ? »


Irumi a du mal à comprendre pourquoi Hisoka fait autant de mystère et encore moins ce qu'il y a d'amusant à garder secret une partie des informations. Mais s'il lui demande alors …. Le jeune hunter ne voit pas de réelles raisons de décliner cet étrange rendez-vous.
« Tais-je déjà refusé quoi que ce soit, Hisoka ? »


Hisoka lui sourit avant de croquer sa sucrerie. Non, en effet, Irumi ne lui a jamais rien refusé, mais il est toujours plaisant de l'entendre dire. Un simple rappel, des petits mots sans aucun intérêt. Juste pour faire la conversation.
« Je mentirais en disant que tu me flattes, sachant que tu ne refuses généralement pas grand choses à ceux qui t'en font la demande. N'est-ce pas, Irumi ? »


La question est pertinente. Irumi lève les yeux vers le plafond, posant un doigt  sur ses lèvres, semblant réfléchir à la réponse qu'il pourrait donner. Pour être honnête, il n'avait jamais vraiment réfléchit à cette question. La fidélité pour une personne. Sa famille. Bien évidemment.
« Et bien … Ce n'est pas vraiment exact. J'ai été élevé pour être un assassin. C'est ce que je suis. Tout ce qui m'entoure n'est qu'un contrat parmi tant d'autres. Seule ma famille est intouchable. Pour le reste, si on m'embauche pour tuer, alors, je le fais. Un contrat est un contrat. Malgré tout, tu es mon ami Hisoka, je te ferais passer en priorité par rapport à d'autres patrons, si tu as besoin que je te rende un service. »


Hisoka pose une main sur son cœur, théâtralement touché par les propos de son interlocuteur. Irumi expose les faits tels qu'ils sont. Il n'y va pas par quatre chemins. Peut-être est-ce pour cela qu'ils s'entendent si bien : ils ne perdent pas leur temps et savent ce qu'ils veulent, sans s'encombrer du superflu. « La tristement célèbre et redoutée famille Zoldik... Je me suis toujours demandé si tu aimais tuer, Irumi. Ou si tu te contentais d'obéir à une formation ancrée au plus profond de toi-même... Où est le libre arbitre avec un métier tel que le tien ? »

« Aimer ? » La question le surprend vraiment, et cette fois-ci, on peut le voir dans son regard. Mais encore une fois, c'est parce qu'il a du mal à en saisir le sens. Oh bien sûr, il sait ce que veut dire aimer mais …. « Aimer tuer. Apprécier une personne, vouloir la protéger … Je ne suis pas sûr de ressentir de telles émotions. C'est vrai, ma façon d'être est encrée en moi, parce que c'est l'éducation que j'ai reçu et que je m'efforce de transmettre à mes jeunes frères et sœurs. Kirua semble chercher ce libre arbitre depuis qu'il se dit ami avec Gon. Mais … Je n'en vois pas l'utilité et je n'en ai pas vraiment envie. Il n'y a que ma famille qui m'intéresse. »

Kirua. Gon. Hisoka en a des frissons. Il se reconcentre sur Irumi après avoir passé une langue avide sur ses lèvres. "Aimer... Apprécier... J'entends par là prendre du plaisir à tuer. Être excité par le sang qui coule d'une plaie béante. S'extasier d'un dernier soupir. Ou tout simplement s'évertuer à déployer des efforts techniques jusqu'au moment fatidique." Hisoka lèche le bâton de sa sucette. " Tu aimes ta famille. Et Kirua... Pourquoi es-tu autant attaché aux tiens toi qui ne sembles n'avoir aucun lien ? "


Irumi penche légèrement la tête sur le côté, ses yeux d'une grandeur disproportionnée scrutant son ami.
« Pourquoi est-ce que tu te décris, Hisoka ? » Il sait que c'est tout ce qu'il ressent, bien qu'il ait du mal à comprendre pourquoi il semble jubiler à un tel point et prendre autant de temps à faire mûrir ses proies. Non, Irumi tue rapidement puis passe à autre chose. « Non, je ne suis pas excité. Je fais ce qui doit être fait, c'est tout. Ma famille ? Nous avons été élevés ensemble, au sommet de cette montagne, coupé des autres. Il n'y a toujours eu que nous, et plus encore, c'est ma responsabilité. Je suis l'aîné et c'est moi qui ait formé mes frères et sœurs, notamment Kirua. En plus d'être ma responsabilité, c'est mon petit frère. Nous sommes les personnes les plus importantes à nos yeux. »
Puisque Kirua est la personne la plus importante pour lui, qu'ils ont passé tellement de temps ensemble, pour Irumi c'est forcément réciproque. Il ne lui ai jamais venu à l'esprit que son frère puisse le détester. Non, égoïste et comme l'a dit Hisoka, sa façon d'être, encrée en lui, il ne s'en est jamais rendu compte. Un mal pour un bien. Une part de lui est certainement incapable, pour le moment, de comprendre certaines choses. Il est protecteur avec Kirua et l'a beaucoup fait souffrir pour ça. Mais c'est parce qu'il sait ce qui est le mieux pour lui, ce qui le préservera. N'est-ce pas pour cela qu'il a utilisé sa capacité de manipulation mentale, pendant l'examen de hunter, pour que Kirua fuit les combats qu'il n'est pas sûr de gagner ?

Dommage. Guetter ses proies, les combattre puis les achever est un processus pourtant si galvanisant. « Ah... L'amour le plus inconditionnel et le plus sincère est celui qui n'est pas réciproque. » ponctue Hisoka, moqueur à nouveau. « Mais est-il bien nécessaire ? Toi qui met un point d'honneur à préciser que les attaches ne valent rien, je te trouve sombrement sentimental, ce soir. Mais il est vrai que ton cher frère a un potentiel... Aaah.... Tout à fait excitant... »

Pas réciproque ? Avant que le sens de cette remarque ne puisse circuler jusqu'au cerveau d'Irumi, Hisoka fit l'erreur certainement volontaire de menacer son frère. Car le compliment va de paire avec le danger quand il s'agit du magicien psychopathe. Et une fraction de seconde, Irumi est debout, tout proche de lui, trois aiguilles entre chaque doigts d'une main fermée, légèrement plantée dans la gorge du hunter. Laissant couler des filets de sang.
« Je vais te tuer Hisoka. » Là non plus, ce n'est pas une menace en l'air. Le Nen dangereux et instable d'Irumi est presque palpable et la lueur effrayante dans ses yeux ne trompent pas non plus.

Hisoka plonge son regard dans celui d'Irumi alors qu'un rire s'échappe de ses lèvres. Il lève la main, effleurant le sang qui s'écoule lentement de sa gorge, goutte après goutte. Si susceptible. Si amusant. Si captivant... « Oui, c'est vrai. Peut-être qu'un jour tu vas me tuer. » Hisoka émet un petit rire à nouveau avant de passer sa langue sur ses lèvres. A moins que ce ne soit lui qui le tue en premier ? « Quand on connaît tes points sensibles, il est vraiment très facile de te provoquer, Irumi. »

Voyant qu'il s'agissait là d'une énième provocation d'Hisoka, Irumi abaisse ses armes reprenant sa posture semblable à une statue.
« Mais tes provocations risquent de t'infliger la mort, un jour ou l'autre. » Si le clown est confiant en ses capacités, Irumi aussi. C'est bien ce qui rend la chose intéressante. En fait, dans un réel combat, il ignore qui serait le plus fort des deux. Si l'ainé des Zoldik ne voit pas la mort comme un trophée et comme un acte de pure plaisir, depuis qu'il a rencontré Hisoka, il est néanmoins curieux de savoir qui est le plus puissant des deux. Aujourd'hui, il lui vient en aide, mais demain qui sait, il sera sa cible à abattre. Son contrat et son ami.
« Je suis fatigué Hisoka, je veux en rester là. » Je veux égale, je vais, Irumi a déjà amorcé un geste vers la porte.

Hisoka le regarde partir. Il a obtenu un début de réponse. « Tu ne te demandes pas ce que nous faisons ici ? »

Irumi tourne la tête pour lui jeter un vague regard. « je le saurais assez tôt. » Sur ce, il quitte les lieux, avec la désagréable impression d'avoir simplement servi les intérêts d'Hisoka. Toujours connaître ses adversaires. Mais … Même s'il ne dit rien, Irumi est très observateur aussi. Il ne comprend peut-être pas les émotions d'Hisoka mais sait comment il fonctionne. Mine de rien, on peut même dire qu'il le connaît parfaitement bien. Connaître et comprendre sont deux verbes au sens complètement différents.
Hisoka a raison, il ne tarde pas à remarquer que la terre qu'il foule n'est plus la même. Etrange.


     
 

IRL

         
 Et vous ?   Captain Bae

  Avez-vous d'autres comptes sur le forum ? Kurapika - Akira - Judal - Chrome Dokuro - Narumi Takuma - Irumi Zoldick

 Votre âge 28 ans

 Comment avez-vous connu le forum ? Toujours fonda 8D


 

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 01/09/2018
Age : 23
tremble de peur D: D: D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 319
Date d'inscription : 01/09/2018
Age : 22
Sale creepy va ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 26/05/2018
Kirua heart

Futur Hisoka > C'est toi qui dit ça ? face troll

Merci pour vos messages o/ (et c'est là que ça fait bizarre de poster avec la tête de Kurapika xd)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 332
Date d'inscription : 02/09/2018
Age : 24
MessageSujet: Re: Irumi Zoldik - L'assassin stoïque Lun 12 Nov - 21:47
Milo veut pas l'approcher XD ça fait au moins une personne que Milo drague pas XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Irumi Zoldik - L'assassin stoïque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Azäziel [Assassin]
» Haiti Les Paroles D'un Assassin En Liberte Et Les Cris D'une Veuve En Exil !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Skies of Arcadia - crossover manga :: Administration :: Dossiers des Héros :: Présentation :: Présentations validées-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet